Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/08/2011

Le 180 degrés des commissions scolaires

Vous avez entendu? Parait que les commissions scolaires entendent prendre un virage à 180 degrés! Il semblerait qu’elles viennent de se rendre compte que les gens ne sont plus trop derrière eux et qu’ils ne comprennent pas bien leur rôle…

Entre vous et moi ils auraient pu commencer cette semaine parce que comme à l’habitude, la rentrée c’est n’importe quoi.

Encore une fois plusieurs profs ne savaient même où ils allaient enseigner deux semaines avant la rentrée – pourquoi ne sont-ils pas capable de donner les tâches au début de l’été comme certaines autre commissions scolaire le font? Encore une fois, les enfants d’une même ville ne sont pas entrés à l’école à la même date – le calendrier varierait-il d’un quartier à l’autre? Encore une fois, des élèves de deuxième, troisième et autres seront retourné à la maison ou au service de garde après quelques heures ce matin, les classes commencent demain – non, mais sans blagues, les parents ont rien que ça à faire passer une heure à l’école avec leur enfant pour se faire dire qu’ils peuvent s’en retourné après, ils ont pas de travail eux, ils peuvent prendre des congé comme bon leur semble et suivre tous les caprices de l’école et des commissions scolaire…

J’ai un ami dont le garçon commence la maternelle cette année. On en jasait la semaine dernière et je lui ai dit comme ça : « c’est là que tu vas te rendre compte que c’est l’école qui gère les horaires et le temps d’une bonne partie de la population »! Rentrée, congés, semaine de relâche, tempêtes, heure d’arrivé, heure de sortie… C’est pas tout le monde qui a un mois de congé et un salaire qui permet de payer près de 1 500$ en frais de garde par année.

Non mais plutôt que de faire des grandes sorties dans les médias pour annoncer  des changements qui seront invisibles, les commissions scolaires auraient dû faire des changements qui ont un impact positif dans la vie des profs et des parents et tout le monde s’en serait rendu compte et aurait compris le rôle des commissions scolaires… Mais non, comme pour le reste du gouvernement on préfère faire des annonces en espérant que seule l’idée d’un changement à venir suffise à faire taire les critiques. Enfin, on verra bien.

.jpm


11:52 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.