Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/09/2011

Les Américains plus riches que les Québécois ?

Vous avez probablement suivi le débat lancé par JF Lisée et Pierre Fortin, qui fait rage depuis déjà quelques mois à propos de la richesse relative des Québécois. Hé bien de nouvelles données viennent de sortir et elles ont de quoi réjouir ceux qui comme MM. Lisée et Fortin remettaient en cause les chiffres soutenus par IEDM.

En effet, nous avons appris cette semaine que la pauvreté est en constante augmentation aux États-Unis. Le revenu familiale médian est à son plus bas depuis 1996 et le taux de pauvreté a récemment grimpé à 15.1%. Décortiquons un peu.

Le revenu médian est le revenu central qui sépare la population en deux moitiés comportant le même nombre d’individu (de ménage dans ce cas-ci). Plus celui-ci est élevé plus la moitié la plus pauvre de la population est riche. Or celui des États-Unis vient de tomber à 49 455$ par ménage. Celui du Québec était en 2009 de 64 420$ par ménage. Bien sûr c’est beaucoup plus bas que l’impressionnant 83 560$ de l’Alberta, mais c’est tout de même largement mieux que la moyenne Américaine.

Et puis il y a la pauvreté. L’article de Bloomberg parle de plus de 46 millions d'Américains vivant sous le seuil de la pauvreté.  Quel est donc ce seuil? 22 314$ pour une famille de 4 chez nos voisins du Sud. Ah mais au Québec ce doit être bien différent…  Hé bien non, le seuil se situe également à 22 000$, mais ici c’est avec un système de santé, des vacances payés, des garderies à 7$, de l’assurance chômage qui dure plus que six mois, etc. Et, notre taux n’est pas à 15.1%, mais bien à 11.9% - aux ÉU ce taux se traduirait par 10 millions de pauvre en moins soit une diminution de 20% des gens vivant sous le seuil de la pauvreté.

Alors voilà qui démontre encore une fois que les agitateurs d’épouvantails qui soutiennent que nous sommes 45% plus pauvres que les Américains ont tort.



Bien sûr, tout n’est pas rose comme nous le prouve les plus récentes nouvelles sur la collusion dans le milieu de la construction. Ceci prouve simplement que si l’on s’attaque à nos problèmes nous ne pouvons être que plus riches.

.jpm

Les commentaires sont fermés.