Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2012

Réforme de la santé en Ontario


On apprenait hier que la ministre de la santé de l’Ontario, Deb Mattews, allait mettre de l’avant plusieurs réformes dans le système de santé ontarien – ces même réformes que l’on tarde à mettre en œuvre ici…

Plus de pouvoir aux hôpitaux, décentralisation de la gestion, tâche accrue pour les médecins de famille et externalisation des soins. Externalisation des soins? Oui, en fait, sans passé par le privé, la ministre ontarienne veux éviter que les gens se rendent à l’hôpital si ce n’est pas vraiment nécessaire. On parle donc de plus de cliniques externes pour les petits bobos et même de salles d’opération spécialisé où la légèreté d’une petite équipe spécialisé contribuerait à diminuer les coûts et à accélérer le traitement des patients.

Mais il y a plus! Ils comptent également inverser le financement des hôpitaux, un concept dont j’ai parlé à plusieurs reprises et qui fait partie de la plateforme de la CAQ. Radio-Canada parle d’argent qui suit le patient – c’est ça inverser le financement, plutôt que d’envoyer une grosse enveloppe au début de l’année, l’hôpital reçoit des fonds au fur et à mesure qu’elle traite ses patient, ce qui devrait forcer les hôpitaux à devenir plus efficient. C’est d’ailleurs aussi ce qui est appliqué en Suède avec un cadre encore plus intelligent (mon texte sur le sujet).

Et, ho, soit dit en passant, le budget de santé de l’Ontario gruge aussi tout près de 50% du budget provinciale, qui au Québec, regroupe – je le rappelle encore une fois – la santé et les services sociaux. Ainsi donc contrairement à ce que laisse régulièrement croire la droite, nous ne sommes pas pire que les autres, nous faisons face aux mêmes et nous avons les mêmes solutions, le seul hic c’est que nous tardons à les mettre en place.

.jpm

Les commentaires sont fermés.