Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/02/2012

Lettre à M. Legault

M. Legault, je ne suis pas certain de votre stratégie. Mettre cartes sur table, ouvrir votre jeu et définir clairement sur quels objectifs vous voulez être élu c’est parfait, ça me va. Par contre, les critiques exagérés contre M. Charest ne sont pas de bon ton. N’avez-vous pas vu dans votre tourné que les gens sont totalement écœuré de cette politique ou la promotion de soi passe nécessairement par la démolition de l’autre? Cessez de planter les autres, parlez-nous de vous, reconnaissez les bons coups des autres et expliquez-nous ce que vous auriez fait de différent pour qu'ils soient encore meilleurs. Et s’ils ont fait de mauvais coups, expliquez-nous pourquoi et ce que vous auriez fait à la place, plutôt que de les planter.

Cette mise au point faite, je dois dire que votre programme m’attire, mais pas entièrement, voici une révision de point principaux de votre programme.

Un. Dans les écoles, le problème ce n’est pas les profs, laissez-les faire leur boulot! En fait c’est simple, le problème c’est tous les autres, ceux qui veulent leur dire comment faire leur boulot à commencer par le ministère de l’éducation qui impose des méthodes d’enseignement plutôt de définir des objectifs et de proposer des manuels.

Deux. En santé, j’applaudis votre volonté de modifier le financement des établissements, l’argent devrait effectivement suivre le patient et non arrivé du ciel avant que celui-ci n’ai même l’idée de se présenté à l’hôpital. Cela dit, ne faites pas le jeu du privé, n’ouvrez pas cette porte plus qu’elle ne l’est déjà, ça ne peut que coûter plus cher. Et pour d’autre suggestion concernant la santé je vous propose « Pour une gauche efficace » de JF Lisée et le modèle scandinave pour son système d’évaluation des soins et des coûts de ces derniers.

Trois. Développer le Québec inc., redevenir propriétaire de notre économie, excellente idée. Je vous suis totalement. Comment encourager tout ça, pas évident, mais bon je vous fais confiance. J’ajouterais simplement que la formation est dans tout cela très importante et qu’un bon programme de réorientation professionnel pour des gens sur le chômage serait plus que bienvenu. Encore ici nous avons tout à apprendre des pays scandinaves.

Quatre. Je saute la culture sur laquelle je pense que vous ferai autant que libéraux et péquistes avec vos propres subtilités, pour vous glisser un mot sur les syndicats. Je ne suis pas certain qu’il soit nécessaire de rouvrir les conventions des profs et des médecins, je crois que les points importants ont déjà été cités plus haut. Reste que les syndicats sont synonymes d’immobilisme et de coûts élevé au Québec et à mon sens c’est à ça qu’il faut s’attaquer. Il faut changer la culture syndicale (oui c’est gros, mais changer le financement du système de santé aussi), il faut que les syndicats deviennent des acteurs de changement positifs, d’amélioration, bref il faut qu’ils deviennent synonymes de productivité accrue de par l’action de leurs membres et c’est possible – encore ici la Scandinavie, mais aussi la FAE. Je vous recommande d’ailleurs un court texte que j’ai écrit à ce sujet suite à leur proposition de révision de l’enseignement du français au primaire.

.jpm

Les commentaires sont fermés.