Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/05/2012

Se fatiguer pour la peine

Ça y est je suis encore trop fatigue à mon goût… Vous savez, le genre de fatigue qui fait qu’à 15h00 on commence à avoir de la difficulté à travailler et qu’à 20h00 on se dit qu’on devrait aller dormir. Mais on ne le fait pas bien sûr, 20h00 c’est trop tôt : « Pas eu de soirée! »

Par contre il y a un truc qui m’est passé par la tête hier en allant dormir et en réfléchissant aux raisons de cette fatigue… À chaque fois, je le sais que je vais être fatigué et que je dépasse les limites du raisonnable, mais bon j’ai toujours une bonne raison, enfin presque toujours.

J’avoue que des fois c’est pour des stupidités genre des émissions pas si intéressant mais sur lesquelles on est accroché, mais la plus part du temps c’est pour une bonne raison. Lundi dernier c’était pour passer une soirée avec mon cousin et sa blonde, on ne se voit pas souvent alors on en a profité, quelques bières, un peu de musique et hop, il était minuit. La semaine dernière, idem avec un ami… Et puis régulièrement c’est avec ma blonde que l’on s’assoie et qu’on prend une bière – faut bien se voir un peu en dehors du cadre habituel!

Quand je ne me couche pas tard, je me lève tôt, 6h00 pour une pratique un samedi. 7h00 pour aller grimper un dimanche avant-midi ou à l’inverse, je me couche tard parce que je reviens du gym à 22h00…

Bref quand je suis fatigué c’est que ça en valait la peine. Peut-être ai-je une vie trop active, peut-être devrais-je mettre moins de temps à me tenir en forme, à suivre mes enfants dans leurs activité, à voir mes amis et ma famille, mais juste à l’écrire, je vos bien que ça ne fait aucun sens pour moi… Peut-être alors devrais-je me garder quelques jours de repos par semaine. Mais le reste est tellement difficile à planifier dans l’ensemble, je me vois bien mal réussir à planifier du repos d’avance.

Le problème c’est probablement que j’aime tout ce que je fais, que je veux toujours bien le faire et qu’être fatigué me dérange justement parce que j’ai l’impression de ne pas tout faire au mieux…

C’est comme pour se blogue. Quand je vous raconte ma vie, que je vous explique pourquoi je suis fatigué, comment je l’entrevois, j’ai l’impression de vous laisser tomber et de vous entretenir de platitudes simplistes, mais d’un autre côté je me dis toujours que je ne suis pas le seul et que de réfléchir à ce que la façon dont on vie est toujours important. Il faut savoir comment et pourquoi on fait les choses.

Et au bout du compte, ce petit texte vous obligera peut-être à vous poser les mêmes questions que moi! Bonne réflexion et tenter de vivre en paix avec vous-même…

.jpm

11:59 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.