Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2012

Que faire des chômeurs ?

Le gouvernement Harper vient de déposer un projet de loi visant à remettre les chômeurs au travail plus rapidement les obligeant à accepter des emplois un peu moins payant et/ou un peu plus loin de chez eux…

C’est une mesure clairement à droite. On privilégie les coupures et la « responsabilisation » des individus. L’État leur vient en aide, mais de façon minimale. Si vous aviez un boulot payant chez un imprimeur et que votre spécialité disparait et bien tant pis pour vous, vous irez tourner des boulettes chez McDo et pas nécessairement celui à deux coins de rue de chez-vous.

La gauche aurait privilégié la formation. En mode continue ou sous forme de retour à l’école. C’est d’ailleurs ce que fait la Scandinavie depuis des décennies et ce qu’a recommandé le comité sur le travail de l’OCDE. La formation lors du chômage est un investissement plutôt qu’un appauvrissement et a le grand avantage d’être dirigé – puisque l’on vous paye pour étudier vous devez choisir parmi les branche où il y a manque de main d’œuvre. Un problème paradoxalement criant dans tous les pays de l’OCDE.

Mais il y a pire, le gouvernement Harper compte dans certains cas obliger chômeur à prendre un emploi spécifique. Le jumelage des emplois et des travailleurs par le gouvernement, c’est vraiment tout près de ce que certains gouvernements communistes faisaient à l’époque. Comme de quoi la droite peut parfois cacher des idéologies d’extrême gauche!

Et tout ça pourquoi? Voici ce qu’a dit la ministre Diane Finley à ce sujet :

« Notre prospérité économique dépend de notre capacité à relever les défis émergents et croissants du marché du travail. Elle dépend de notre compétitivité et de notre souplesse. Les pénuries de main-d’œuvre, le principal défi, vont s'intensifier en raison du vieillissement de la population et de la forte concurrence pour embaucher des travailleurs qualifiés sur la scène internationale »

Alors là bravo. Nous allons concurrencer la Chine en appauvrissement nos travailleurs et en leur offrant le moins de support possible. Et en même temps, nous allons combattre la concurrence autour des travailleurs spécialisés en évitant d’en former ici!

Que de courtes vues que ce gouvernement Harper…  Ah, bien sûr, pour la droite, la motivation à éventuellement peut-être perdre son emploi à 42 ans et à se retrouver bien démunis à flipper des boulettes chez McDo sera suffisante pour pousser les jeunes de 16 ans à choisir des carrières d’avenir. Le marché va s’ajuster tout seul, pas besoin de stratégie, pas besoin de vision à long terme…

Quand vous aurez fini de rêver à l’inexistant marché parfait les boys vous passerez me voir.  Vous savez où je loge.

.jpm

Les commentaires sont fermés.