Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/09/2012

Retour sur la campagne électorale

Je ne commenterai pas les résultats du vote ici. De toute façon, à l'heure où j'écris ces lignes les résultats des élections n'ont même pas commencé à rentrer. Je passe rapidement sur les petits partis (et notez au passage que j'ai manqué plus de la moitié de la campagne alors ce ne sont que des impressions générales), ils ont tous manqués de visibilité. Celui que j'aurais vraiment aimé voir plus c'est Aussant avec Option Nationale, il semble avoir quelques idées intéressantes. PLQ : Ils ont manqué d'honnêteté envers eux-mêmes. J'aurais aimé voir un certain mea-culpa et un plan de redressement. D'accord, personne ne les auraient cru, mais au moins ils auraient pu tenter de laver leur image pour éviter de partir sur une si mauvaise note. Ça va leur nuire pour l'éventuelle suite à l'ère Charest. PQ : Mitiger, un certain manque de présence et de message clair sur l'économie sur leur vision du rôle du gouvernement. Comme pour le PLQ, toujours trop dans l'attaque de l'autre, dans le dénigrement de l'autre et dans le retour sur le passé, ce que la CAQ nomme les vieilles chicanes. CAQ : Encore ici, les grandes lignes était intéressantes au départ, mais on perd le contrôle en cours de route. Bien des gens ont l'impression que la CAQ est plus à droite que le PLQ alors qu'il devait représenter au départ (avant la CAQ) la gauche efficace. Aujourd'hui on ne sait plus trop où ils campent. Je n'ai pas de problème avec un parti qui pêche de bonnes idées à gauche et à droite, mais ça se doit d'être clair. QS : Là au moins la clarté était au rendez-vous et j'ai l'impression que ça a beaucoup plus à bien des gens qui ne sont pas nécessairement des sympathisants. Cela dit, j'ai trouvé la campagne du QS un peu trop axé sur certains groupes bien spécifiques. Ils auraient, à mon sens, eu beaucoup à gagner en ratissant plus large en étendant le message, en la jouant un peu plus centriste, comme un parti qui aspire vraiment à coaliser la population. Bien sûr, je reproche à la CAQ ce que je dis que QS aurait dû faire. La ligne est mince. Il faut de grande orientation et des exemples précis, mais je crois que globalement l'erreur c'est de vouloir se prononcer sur tous les dossiers - quoi que si on ne le fait pas on a l'air de pas savoir ou de vouloir éluder la question… Bref, ce n'est pas simple la politique et encore moins les campagnes électorales. .jpm p.s. Je reviens sur le résultats dans quelques jours . Enfin, peut-être, faut voir ce que ce sera et si j'ai quelque chose à dire…

Les commentaires sont fermés.