Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/10/2012

Low information voters

Le terme est apparu dans le milieu des années 1990 pour désigner les voteurs qui ne s’informent que peu de la politique, qui souvent vont se laisser avoir par la rhétorique simpliste des politiciens et qui vont finir par voter sur de vagues impressions.

J’ai découvert ce terme la semaine dernière en écoutant Real Time, le magazine humoristique et politique de Bill Maher sur HBO (Des versions audio des émissions sont disponible sur Google Reader – et il y a une foule d’extraits sur YouTube pour ceux qui voudrait voir de quoi il en retourne). À peu près au même moment où ma belle-mère vendait sa seconde maison, une vieille demeure reçue en héritage de sa mère. J’ai alors eu droit à une belle démonstration de ce qu’est un low information voter.

Je vous avais parlé il y a quelques semaines de ce commis de dépanneur qui pensait que l’industrie gazière voulait poursuivre le gouvernement parce que ce dernier voulait hausser les impôts de façon rétrospective… Hé bien le cas de ma belle-mère est à peu près semblable.

Elle veut vendre sa maison et comme elle ne s’informe et ne comprend la fiscalité qu’à moitié, comme bien des gens, elle a cru que les récents changements proposés par le gouvernement Marois allaient l’amener à payer 50% d’impôts sur son gain en capital.

Bien sûr elle a tout faux. Les gains en capitaux ne sont pas imposés à 50%, c’est 50% du gain en capital qui est imposable – importante différence! Mais il y a pire. Elle croyait également que payer l’impôt sur ce gain immédiatement revenait au même que de la payer plus tard en le sortant d’un REER.

Autre erreur importante. Pour qui sait comment bien utiliser ses REER, il peut à la fin payer largement moins d’impôts en le répartissant sur plusieurs années. Payer de l’impôt sur 100 000$ de gain en capital quand on gagne 50 000$ par an est bien différent d’en payer sur vingt  tranches de 5 000$ quand on est à la retraite et que notre revenu s’élève à 15 000$ par an.

Mais voilà, quand on s’informe trop peu on croit devoir payer 50% d’impôt sur notre gain en capital, on fustige le PQ parce qu’ils veulent monter ça à 75% et on finit par voter pour les Libéraux parce que l’on a une mauvaise impression basé sur un manque d’information.

.jpm

p.s. Les gens bien informé auront noté que dans cette chronique le PQ et le PLQ auraient très bien pu être interverti sans changer quoi que ce soit au sens du message.

Les commentaires sont fermés.