Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/11/2012

Cancer et dépression

Vous avez certainement vu les annonces que le gouvernement fait diffuser à heure de grande d’écoute. On y compare assez adroitement le cancer et la dépression, mais malgré tout les préjuger persistent.

Les gens ont l’impression qu’une dépression n’est pas une vraie maladie. Mais le problème en la comparant à un cancer c’est que ça ne fait qu’alimenter le cynisme, ils manquent totalement la cible.

Non mais sérieusement, quiconque connait quelqu’un atteint du cancer saute au plafond en voyant cette pub. J’ai une collègue qui a un cancer, elle se bat jour après jour contre la maladie, elle doit dormir entre 15 et 18h par jour pour ne serais-ce que quelques heures de vie active où elle doit se battre contre une sérieuse déprime. Sa médication lui coupe la faim, lui a fait perdre ses cheveux, la tient dans un état de nausée quasi constant. Et, au bout du compte, elle risque fort bien de ne pas s’en sortir – oui, au bout de la route, c’est la mort et elle le sait!

Alors oui, bien sûr, la dépression est une maladie. Oui, ce n’est pas facile de s’en sortir, les causes sont multiples et complexes et comme pour le cancer, il est possible de ne plus avoir le goût de manger et de devoir dormir beaucoup. Ce n’est pas facile, loin de là – mais il n’y a pas de médication obligatoire qui vous détruise de l’intérieur et surtout il n’y a pas ce combat contre la mort, pour une vie qui vous échappe littéralement.

Oui, en dépression on n’a pas le goût de voir ses propre enfants, mais on sait qu’en se reposant qu’en travaillant sur le problème on va pouvoir revenir, pour les gens atteint du cancer c’est le même combat, mais à chaque jour on sait que peut-être c’est la dernière fois qu’on va être en vie pour les cajoler, c’est autrement plus sérieux.

Donc la comparaison ne tient pas, elle est même abjecte.

Je suis dur? C’est vrai, mais si certains symptômes se rejoignent et bien que la dépression soit une vraie maladie, il n’y a aucune commune mesure entre ces deux maladies.

Et le cynisme? Hé bien, malheureusement si une bonne part de la population a déjà connu une personne atteinte du cancer elle a aussi connu une personne qui s’est fait donner un congé de maladie de type dépression ou « burnout » alors qu’elle n’en n’avait pas vraiment besoin.  D’accord, ce n’est pas évident, mais pour avoir côtoyé de vrais et de faux dépressifs, je peux vous assurer que la différence est flagrante.

Au bout du compte, je veux bien que l’on fasse de pubs sur la dépression, je veux bien que l’on renseigne sur cette maladie et mieux encore que l’on fasse la promotion comme pour la santé physique d’une bonne hygiène de santé mentale, mais de grâce cessons de comparer la dépression au cancer, le cancer c’est un tout autre monde auquel il est d’ailleurs bien difficile de comparer quoi que ce soit.

.jpm

11:05 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.