Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/08/2011

Site d'origine en panne...

2 août 2011. Si vous me retrouvez ici chers lecteurs, c'est que mon site d'origine sur jpmartin.net est encore une fois planté. Heureusement que j'ai ce miroir pour me sauver la vie...

Je vais redémarrer, la semaine prochaine un blog sur WordPress. Pour l'instant je ne pourrai publier que sur ce site miroir.

En directe de la "Public Library" de Boston, je vous salut!

De retour sous peu...

.jpm

28/07/2011

Vacances estivales !

Ben voilà, c’est un peu plus tard cette année, mais je pars en vacances pour trois semaines. Oui, oui, trois semaines d’affilé! C’est la deuxième fois de ma vie que je le fais. Bien sûr, j’ai peur de le regretter en revenant, la boîte de courriel bondé, les nombreux dossiers en attente, etc., mais bon, pour le moment ce que je vois c’est surtout mes vacances.

Qu’est-ce que je vais faire de tout ce temps libre? Vais-je bloguer un peu?

Hé bien le tout débute par un petit voyage d’une semaine à Boston et New York avec les enfants – on a réservé les hôtels hier et on annonce du temps correcte. J’ai bien hâte j’adore ces villes et ça fait des années que je n’y suis pas allé.

Ensuite retour à la maison pour quelques rénos, une job de rouille sur ma vieille voiture et  quelques améliorations significatives à mon mur d’escalade, le tout de façon très relaxe, au jour le jour et entrecoupé de pauses lectures, excursion en ville et en montagne et de petits soupés bien arrosé sur notre terrasse.

Oui mais vas-tu écrire un peu? Bien sûr, je vais, comme à mon habitude faire un compte-rendu de mon voyage et possiblement écrire un peu sur la route et puis, au retour, je vais continuer de suivre l’actualité et donc de publier, et, qui sait, peut-être même que je prendrai le temps de parcourir de façon plus sérieuse les textes de Legault et cie…

Bref, je serai peut-être un peu moins actif, mais je vais être présent c’est certain. Ah, et il y a ces autres options de publication de type web 2.0 que je vais devoir continuer à explorer…

Bon, enfin, je prends ça cool, bien sûr, mais visiblement je ne devrais pas m’ennuyer.

Demain, je vous donne un peu de matière brute pour être certain que vous ne vous ennuyez pas non plus!

.jpm

14/03/2011

I’m back !

Hé oui, je suis de retour. Fatigué, mais heureux d’avoir vu et vécu de nouvelles choses.

Évidemment, les « vacances » ne sont pas sans conséquences, j’ai donc beaucoup de travail sur la planche tant au bureau qu’à la maison… Je vais réécrire au moins un autre billet sur le voyage dans son ensemble et j’ai quelques idées pour des trucs un peu plus en profondeur de type comparaison culturelle qui devraient venir.

De retour demain donc, avec un vrai texte!

.jpm

11/02/2011

Suspense égyptien

Je suis comme vous, je suis les développements de la révolution Égyptienne d’heure comme on suit un bon film d’espionnage…

J’ai l’impression que cet évènement, le printemps arabe, va entrer dans la courte de liste des grands événements politique de ma vie d’adulte. Chute du mur de Berlin, référendum de 1995, attaques contre le World Trade Center de septembre 2001.



J’observe, j’écoute, j’analyse. Je suis en mode passif pour l’instant. Non pas que je crois bous revenir avec de grandes déclarations sur l’Égypte, je n’y connais rien, mais bon ça m’empêche un peu de me pencher sur autre chose et puis, pour tout vous dire, je suis diablement occupé cette semaine.

De retour lundi!

.jpm

28/05/2010

I'm back !

Hé oui, je suis de retour .. avec une journée de retard.

J' ai pris une tonne de petite note durant mon voyage, peu de chose sur les américains eux-mêmes, mais quand même j'ai fait plusieurs rencontres intéressantes... J'y reviens cet après-midi si j'ai le temps sinon lundi - j'ai quand même 88 courriels non lu dans ma boîte.

.jpm

19/05/2010

Une incursion…

Voilà, c’est sans crier gare que je pars en voyage. Au moment où vous lisez ces lignes je suis probablement déjà en route pour un des temples les plus connu de la grande consommation mondialisé, j’ai nommé Disney World, Orlando, Florida.

Hé oui, encore en vacances. Bon, à ma décharge je dois souligner que celles d’il y a un mois et demi comptaient pour l’an passé… Celles-ci sont mes vacances de cette année. L’année fiscale au bureau fini le 31 avril.

Pourquoi Disney ? Pour les enfants, bien sûr. Pour ma blonde aussi, elle qui rêve d’y aller depuis qu’elle est toute petite.



Certains pourrons voir dans ces vacances une contradiction patente avec mon discours habituel qui, à mots couverts il faut bien le dire, dénonce dans un certaine mesure cette culture consumériste, uniformisante et tape à l’œil que représente si bien Disney, ses parc, ses films et sa myriade de produits dérivés.

Mais bon, moi aussi je vis dans ce monde et ce n’est pas parce que je dénonce certaines façons de faire, certaines avenues que nous avons collectivement prises que je dois pour autant vivre reclus. Je vis dans cette société et j’y adhère à la fois par choix et par obligation. Et, bien sûr, je ne suis pas seul dans cette histoire.

D’ailleurs j’ai bien hâte de voir Epcot qui, dit-on, est pratiquement autosuffisant et qui compte parmi ses sites d’expositions certains prototypes d’édifices verts plutôt impressionnant.



Donc je pars pour une semaine. J’ai un accès à internet (c’est quand même beau le monde moderne) grâce auquel je compte bien vous tenir au courrant de mes observations américaines autant que Disney-worldiennes.

.jpm

18/08/2009

De retour

Hé oui, je suis de retour de voyage, mais toujours en vacances... J'essaie d'en profiter, mais après une semaine loin de la maison, la réalité nous rattrape bien vite. Pelouse (à faire), toiture du garage (à refaire), patio (à modifier), ménage (maison + voiture), soccer (une petite partie à 30degC)...

Cela dit, les vacances à Bar Harbor ont été excellente et j'ai plusieurs sujet intéressants à couvrir. Passer une semaine sur place sans vraiment jouer aux touristes, ça permet de voire autre chose, des réalités un peu plus profondes, moins anecdotiques...

À suivre.

.jpm

07/08/2009

Les grandes vacances

Bon, ok, deux semaines ce n'est pas si long que ça, mais ce sont les plus longues vacances que je prends dans l'année.

Cette année on fait un peu changement avec la famille, on part pour une semaine à Bar Harbor. On ne bouge pas. On va faire de la montage, de la plage et, dans mon cas, du bloc sur le bord de la mer. Il y a du beau granit rose tout le tour de l'île.

Je ne sais pas si ça va être plus reposant comme ça, en tout cas c'est notre paris.

L'accès à la grande toile planétaire qui nous uni ne sera pas facile, mais je vais quand même tenter quelques courts billet, histoire de vous faire part de mes observations.

À mon retour je vous ferai mon habituel compte rendu et profiterai de la semaine à la maison pour travailler des sujet un peu plus long si j'en ai l'occasion.

Bonne vacances à ceux qui comme moi quitte le boulot pour quelques jours et à ceux pour qui les vacances seraient déjà passé je souhaite une belle fin d'été... La rentrée s'en vient à grands pas.

.jpm

07/07/2009

De retour

Hé oui, je suis de retour au poste. Les vacances se sont bien déroulé et j'ai une multitude de faits intéressants à vous transmettre.

Pour l'instant, par contre, je vais tenté de me remettre à jour au bureau et à la maison... J'ai la forte impression que tout va très, très vite alors qu'objectivement, tout ne va pas plus vite qu'avant mon départ. C'est donc moi qui a ralentis, ce qui est une bonne chose - ça repose...

Ici les choses n'ont pas trop changées... Hier à TVA, les grands titres étaient toujours aussi insipides : "Les préparatifs des funérailles de Michael Jackson vont bon train." et "Les bingos ont connues de fortes baisses de fréquentation, mais pas tous!"... Plus de détail au bulletin de 22h00. Tu parles, qui veux des détails sur ces grandes nouvelles de haute importance!

Bon, voilà, je vous reviens sous peu.

.jpm

27/06/2009

San Jose

Le temps file, vous le savez... Hé bien figurez-vous qu'il file tellement que j'ai totalement oublié vendredi de vous dire que je partais pour San Jose la semaine prochaine.

Je risque donc d'être moins présent, mais quand même, j'ai un portable et je suis dans la Silicon Valley alors les accèes internet devraient être omniprésents. J'essaierai donc de poster quelques petits messages pour vous donner mes impression en cours de voyage et, comme toujours, je ferai un compte rendu plus complet à mon retour.

.jpm

09/09/2008

Malade

Hé oui, encore malade. J'suis plutôt à bout d'être malade. D'autant plus que c'est une seconde intoxication alimentaire en un an...

Vous qui êtes en forme et que me lisez aujourd'hui profitez-en . Profiter de votre bonne forme, du fait que vous êtes en santé. Allez jouer dehors, profiter de la vie...

Allez, bonne journée et à demain !

.jpm

18/07/2008

Ah, les vacances

Hé oui, je serai en vacances la semaine prochaine.. et la suivante aussi. Je crois que c'est la première fois de ma vie que je prends les deux semaines de la construction. J'ai toujours tout fait pour éviter ces deux semaines... C'est que j'aime ça avoir des vacances tranquilles, mais là ça risque d'être très tranquille, on annonce de la pluie toute la semaine. Woupidou, je vais pouvoir testé ma nouvelle pompe!

Cela dit c'est tout  de même étrange qu'après 15 ans sur le marché du travail, je sois encore un jeune travailleur. Encore pris avec un maigre trois semaines de vacances avec lesquelles je dois en plus couvrir le temps des fêtes. Encore pris avec les restes des vacances des autres - oui, oui, les baby boomers syndiqués jusqu'aux dents ont priorité sur tout...

Bah, ça va passer, un jour j'aurai cinquante ans, trente ans de métier et, espérons-le, quatre semaines de vacances que je pourrai prendre quand je veux.

Je blague. En fait, c'est fini les vacances d'été pour moi. Avec ma blonde, on en parles depuis quelques semaines, nous avons décidé que dès l'an prochain nous allions commencer à prendre nos vacances en avril/mai ou en septembre/octobre. De toutes façon, nos objectifs vacances pour les prochaines années se situent plus sur la côte ouest américaine, à Disneyland et en Europe...

D'ici là, je vais essayer de profiter de ma semaine de pluie pour préparer les suites du dégât d'eau, rénover et me reposer.

...

Vais-je être au rendez-vous à tous les jours sur ce blog? Peut-être que oui, peut-être que non. Ça va dépendre du temps – celui qu'il fait dehors comme celui que j'aurai. Mais bon, un chialeux de salon, ça ne prend jamais de vacances ;-)

Bonne vacances!

.jpm

07/07/2008

Hiostoire d'eau

Ça fait un bout que je vous en parle, ça fait un bout que ça m’empêche de dormir sur mes deux oreilles, de faire mes devoirs et même d’écrire sur ce blog. Alors voici l’histoire officielle, mais non définitive.

19 juin 2008, 4h30 du matin :

Maman… j’entends de l’eau qui coule. C’est ma fille qui crie. Ma blonde se lève, je la suie. Nous allons voir notre fille, la réconforter avant de passer voir dans la salle de lavage pour se rendre compte qu’il y a un peu d’eau qui goute sur le bord de la porte arrière. Rien de bien méchant.

Juste pour être sûr qu’il n’y a rien d’autre on descend au sous-sol pour vérifier. Un pied dans l’eau… deux pieds dans l’eau. Merde, ça rentre par la porte du sous-sol.

Encore endormis je commence a écoper avec mon petit ShopVac… L’eau monte de plus en plus. On ouvre la porte pour voir, déluge ! On ramasse encore un peu et on se rend compte que l’eau entre par les drains de sol et par les coins de la maison.

On décide d’appeler Qualinet… Ils nous envoi un représentant – évaluateur de dégâts qui vient prendre des photos, remplir des papiers et éventuellement appeler l’équipe d’urgence en leur spécifiant quoi apporter.

Il est 5h30 du matin, le représentant est en soulier dans notre sous-sol où il a déjà un bon 2-3cm d’eau et, le con, il n’a pas de pompe et peste contre ses souliers mouillés alors que nous tentons par tous les moyens de limiter les dégâts.

6h30 du matin, l’équipe d’urgence arrive et commence à nettoyer. Ils quitteront vers 9h30 pour un autre dégât d’eau. Il était tombé plus de 30mm de pluie cette nuit là.

15h30, le sous-sol est sans dessus dessous, nous sommes vannés et l’eau vient à peine d’arrêter d’entrer dans la maison. Nous asséchons le mieux possible avec les équipements de Qualinet.

Quelques jours plus tard nous avons la visite d’un expert en sinistres, d’un plombier qui devrait trouver l’origine du problème et de l’expert Qualinet en vérification après sinistre. Ce dernier nous demande de découper la bas des murs de gypse et nous fait savoir qu’il va recommander le changement du revêtement de sol – un vieux linoléum qui datait de la construction de la maison et qui est visiblement en très mauvais état depuis le coup d’eau.

3 juillet 2008, 13h30 :

Rien n’est réglé, ni le plombier, ni les gens de Qualinet ne sont revenu, l’eau entre de nouveau dans le sous-sol. Encore un 2-3cm dans le sous-sol. On tente de restreindre l’entrée d’eau, rien n’y fait la petite pompe submersible que j’avais demandé à Qualinet de nous laisser.

On rappel Qualinet, il y a trop d’eau pour nos petits moyens. Ils nous renvois le même représentant, toujours pas de pompe…

Du 19 juin au 3 juillet nous ne sommes que très peu descendu en bas. Ça sent l’humidité malgré l’impressionnant arsenal de Qualinet qui fait du bruit 24h sur 24h, les meubles sont encore sur leurs petits patins de styromousse. Moi je vais en bas à chaque fois qu’il pleut, de nuit comme de jour pour m’assurer que ça ne déborde pas.

On manque définitivement de sommeil. Le sous-sol n’est pas prêt d’être réutilisable – il faut encore trouver la cause, régler le problème, enlever le revêtement de sol en en mettre un nouveau et tout ça à la vitesse de l’assureur… Ce qui est, vous vous en doutez, plutôt lent.

Suite éventuelle, un de ces jours.

Demain retour à l’horaire habituel.

.jpm

16/06/2008

Dégât d'eau !

Hé oui, je suis à essuyer un dégât d’eau… 3 à 4 cm partout dans le sous-sol…

Je vous reviens un peu plus tard cet après-midi avec un petit texte sur l’interculturalisme, le multiculturalisme et les problèmes de souveraineté.

… et éventuellement, un résumé des déboires (quel jeu de mots) entourant ledit dégât d’eau.

.jpm

16/01/2008

Radicalisation

Aujourd’hui, je voudrais revenir sur mes récentes déclarations. Mes mots sur l’athéisme militant, sur l’équation entre l’économie de marché et la démocratie et sur les sérieux changements de cap qui doivent être faits peuvent certainement être vu comme une certaine radicalisation de mon discours.

Peut-être est-ce l’idéaliste qui s’éclipse tranquillement? Peut-être est-ce la perte d’une part de ma confiance en l’humanité? Peut-être est-ce … la sagesse qui pointe à l’horizon?

Le sage serait-il radical? Non.

Et d’ailleurs ces positions sont-elles si radicales? Cassent-elles tant avec mon précédent discours?



Ma vision des choses a certainement changé quelque peu mais de là à dire qu’elle s’est largement radicalisée j’ai des doutes.

J’ai toujours considéré la religion comme un palliatif, une béquille dont certains on besoin. Cette vision n’a pas changé. La seule chose qui a changé c’est que je ne considère plus l’athéisme comme une position neutre mais bien comme une position dont on doit faire la promotion et je considère que « chrétiens » et autres religieux de peu de conviction sont ceux qu’il faut convaincre de cesser de donner l’impression aux grandes religions de ce monde qu’ils en font partie et qu’elles peuvent parler en leur nom.

J’ai toujours cru que le capitalisme vorace dans lequel nous vivons n’était pas une bonne chose et je le crois encore, le changement ici est plus subtil. Il concerne ce que certain économistes disent de vrai (économie de marché égal démocratie) et ces autres qui affirme cette vérité pour mieux faire passer des réformes qui ne vont servir, à terme, qu’à affaiblir cette vérité – des gens qu’il ne faut d’ailleurs pas cesser de dénoncer.

J’ai toujours cru en l’humanité et en sa capacité à construire un monde meilleur pour tous. Cela dit je crois aujourd’hui que cette part de l’humanité doit élevé la voix afin de se faire entendre et de convaincre les autres que le laisser allez générale dans lequel nous sommes plongé n’est plus suffisant. C’est vrai, pendant longtemps la simple évolution des sciences, technique et autres mise à jour a suffi à maintenir le développement humain sur la bonne voie – avec quelques écarts notables bien sûr – mais aujourd’hui alors que tout est là et que tout est possible il n’est pas normal que nous soyons là à attendre que les choses se place d’elles-mêmes.



Demain : 42 !

.jpm